loader

Prise en charge des cas de Covid-19 et sauts-de-mouton: Tshisekedi palpe du doigt les réalités

Le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo était sur terrain hier jeudi 07 mai 2020. Et ce, pour palper les réalités et se faire une idée au sujet de la prise en charge des malades du Covid-19, mais aussi de la construction, mieux du parachèvement des travaux de sauts-de-mouton. Dans sa ronde, le premier des Congolais a d’abord visité les différents hôpitaux qui prennent en charge les cas de Covid-19 à Kinshasa, ainsi que les chantiers des sauts-de-mouton. Une visite de travail qui s’est bouclée avec une note de satisfaction, car pour la prise en charge des cas de Covid-19, le Chef de l’Etat a aussi visité le centre spécialisé du Centre Médical de Kinshasa (CMK) qui a ouvert ses portes hier jeudi 07 mai 2020, avec une capacité d’accueil quantitative et qualitative.

L’objectif de la visite du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi qu’accompagnait la Distinguée première Dame Denise Nyakeru Tshisekedi, le ministre de la Santé publique Eteni Longondo, le gouverneur de la ville province Kinshasa Gentiny Ngobila, était de  s’enquérir des conditions de prise en charge effective des malades atteints, mais aussi des conditions de travail du personnel soignant de ces différents centres d’hospitalisation.

Au Centre Médical de Kinshasa (CMK) où, le Président de la République a inauguré un bâtiment qui va commencer à accueillir des malades atteints du coronavirus, il a été accueilli par une forte délégation conduite par le médecin directeur, le docteur Rodolphe Ahmed. Au cours de cette visite aux installations de ce centre moderne, le Chef de l’Etat a apprécié cette œuvre composée de 27 lits qui sont déjà opérationnels pour les cas graves sur les 100 lits disponibles. Ainsi avec 19 médecins permanents, parmi lesquels 8 généralistes, un endocrinologue, un cardiologue, un interniste néphrologue, un interniste infectiologue, 4 pédiatres, 3 urgentistes, 66 Infirmiers, le CMK a été choisi pour la prise en charge des cas de Covid-19 à Kinshasa.

« Nous avons 27 lits de réanimations lourdes avec respirateurs, auxquels s’ajoutent 15 lits des points intermédiaires, soit une capacité de 42 lits. En ce qui concerne l’aspect diagnostic, nous travaillons en complémentarité avec l’INRB, avec notamment une demande d’accréditation qui sera faite pour pouvoir effectuer l’ensemble des tests. On s’inscrit complétement dans la politique sanitaire mise en place par les autorités sanitaires dans le cadre de cette pandémie et en dehors de ça, le CMK a 50 ans où il offre des soins de santé de qualité dans la ville, en collaboration avec les autorités, et l’ensemble des confrères et autres centres médicaux de la ville. Pour nous, la visite du Chef de l’Etat valide tout le travail qui a été fait en amont… Tout le monde a été impressionné par la venue et l’intérêt du Président de la République tout au long de la visite », a dit le médecin directeur du CMK, le Docteur Rodolphe Ahmed.

 

Félix Tshisekedi à Ngaliema, cinquantenaire, INRB…

Pour la prise en charge médicale, le gouvernement a entrepris de concentrer l’action sur une dizaine de structures sanitaires dont Clinique Ngaliema, Clinique Kinoise, Hôpital du Cinquantenaire, Hôpital Sino-congolais de Ndjili, Centre Médical Vijana, Centre Médical de Monkole, HJ Hospital, Hôpital Saint-Joseph, Cliniques Universitaires de Kinshasa et CMK.

Ainsi à bien avant CMK, le Chef de l’Etat était à la Clinique Ngaliema, où il a promis son implication personnelle pour une meilleure prise en charge des cas de Covid-19. Au cours de sa visite dans ce grand centre hospitalier de la République, le Chef de l’Etat a assisté à la remise des certificats de guérison à deux malades de COVID-19. Au total, Ngaliema compte 16 guéris qui devront être déchargés dans les heures qui suivent. Certains malades se sont plaints de la lenteur dans la prise en charge médicale et le Chef de l’Etat a promis son implication personnelle.

A l’Institut National des Recherches Biomédicales (INRB), le Président de la République a réceptionné plusieurs cartons de Covid-organics, le remède malgache contre le coronavirus. Il s’agit-là d’un don du Madagascar à la RD Congo.

A l’hôpital du cinquantenaire dans la commune de Kasa-Vubu, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi a été informé de la libération de 16 patients sur 57 cas qui sont pris en charge au sein de cette institution hospitalière. Parmi ces malades, il y a principalement ceux qui ont fait le tour de la toile à travers une vidéo de revendications liées à leur internement au sein de l’hôpital du cinquantenaire.

« Cette visite nous rassure. Cela prouve qu’il va continuer à suivre de près cette situation en tant Chef de l’Etat. C’est une situation qui est nationale. Ça nous donne la joie en tant que personnel médical, cela nous donne des assurances que maintenant le gouvernement va s’impliquer dans la gestion de cette pandémie », a dit Kaluta Alain, coordonnateur médical du projet COVID-19 dans cet hôpital. Félix Tshisekedi a discuté également avec le personnel médical et les guéris sur les vidéos circulant sur les réseaux sociaux qui montrent des malades qui manifestaient.

« C’est un mécontentement provoqué par le retard des résultats de l’INRB », a dit Kaluta Alain.

Au-delà d’autres aspects, les patients de l’hôpital du cinquantenaire réclament également de la nourriture. Alors qu’ils font savoir n’avoir droit au repas qu’une seule fois la journée, le médecin-directeur de cet établissement renseigne, plutôt 3 par jour. Félix Tshisekedi a promis de régler cette situation le plus vite que possible. Puis le Chef de l’État a entendu également les doléances du personnel qui a sollicité un renfort en masques et le paiement des primes de risque réajustées.

Signalons aussi que le président de la République, s’est également rendu à l’hôpital Sino-congolaise de Ndjili, un autre hôpital qui accueille les malades de coronavirus. Ici, le président de la République a été informé par le staff médical de la bonne évolution des patients y internés. De manière globale, on est sur une bonne perspective.

Pour boucler sa série des visites, Félix Antoine Tshisekedi a visité quelques chantiers des sauts-de-mouton, notamment à la place « Mandela », « Debonhomme »…, en compagnie du Vice-Premier ministre des Infrastructures et Travaux publics, Willy Ngoopos. Malgré le déconditionnement, sur tous les sites, les travaux se déroulent à la grande satisfaction de la population.



Autres actualités

Actualités Récentes

REPLAYS

Présentation de l'équipe

RTGA