loader

Financement du VIH en RDC: Les besoins des personnes vivant avec le VIH restent énormes, rappelle MSF

Alors que s’ouvre cette semaine à Lyon en France la conférence des donateurs du Fonds Mondial contre le VIH SIDA, la tuberculose et la malaria, destinée à mobiliser les financements pour lutter contre ces maladies pour les trois prochaines année, l’organisation médicale humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF) tire la sonnette d’alarme quant aux besoins non couvert des patients vivant avec le VIH en République Démocratique du Congo, indique le communiqué de presse remis aux journalistes lors d’une conférence de presse tenue, hier mardi 8 octobre au siège national de MSF RDC.   

Trois adresses ont émaillé cette conférence de presse, à savoir l’exposé de Mme Pascaline Rahier, la coordinatrice du projet VIH/SIDA de MSF à Kinshasa, sur la situation actuelle du VIH SIDA en RDC et des défis à révéler ; la présentation du VIH SIDA avancé, par Dr Gisèle  du VIH SIDA, la coordinatrice médicale du projet VIH/SIDA de MSF à Kinshasa ; le témoignage de M. Jean Lukela, une personne vivant avec le VHI SIDA. Quelque questions des journalistes ont également font partie de cette conférence.  Contracté le VIH SIDA en 2002, M. Jean Lukela vit actuellement comme toute personne saine, cela grâce au traitement des antirétroviraux, comme il peut lui-même témoigner sans gêne. Ce témoignage vaut son pesant d’or dans le cadre de sensibilisation des personnes vivant avec le VIH SIDA afin de ne pas perdre espoir et d’amorcer avec le traitement des  antirétroviraux.           

D’après l’ONUSIDA, au moins 450 000 personnes  vivent avec le VIH en RDC. Alors que cette maladie bénéficie depuis des années de traitement efficace permettant aux patients de vivre une vie normale, à peine 57,7 % des personnes infectées ont accès au traitement dans le pays. Et d’importantes barrières aux soins continuent d’affecter ceux qui ont la chance d’entamer et de suivre un traitement antirétroviral(ARV).

« La prévention du VIH et l’accès aux soins pour les personnes vivant avec le virus restent un défis colossal en RDC », explique Pascaline Rahier. « Les croyances et le manque d’information sur la maladie, la stigmatisation qui affecte les personnes infectées, les insuffisances du système de santé public, la méconnaissance du VIH par le personnel soignant de certaines structures de santé et par la communauté, ainsi que le manque général de moyens financiers rendent la lutte extrêmement difficile »

D’après l’organisation médicale, qui lutte contre le VIH SIDA depuis 2002 en RDC, ces barrières à la prévention et aux soins se traduisent chaque jour au sein du Centre Hospitalier Kabinda (CHK) qu’elle gère à Kinshasa et des structures qu’elle appuie à Goma.

« Beaucoup de patients qui se présentent au CHK arrivent dans un état très avancé de la maladie. », témoigne le docteur Gisèle Mucinya. L’existence même d’un grand nombre de patients en stade avancé dans le pays traduit l’ampleur des problèmes rencontrés    en amont. Beaucoup se font dépister trop tardivement et commencent dès lors le traitement trop tard. D’autres interrompent leur traitement par manque de médicament disponibles, du fait des frais exigés par certaines structures de soins, bien que  le traitement antirétroviraux soient supposés gratuits, ou encore par manque de connaissance sur la prise en charge adaptée à leur état de santé. Cela ouvre la porte aux infections opportunistes et à un stade plus avancé de la maladie. »

Pour MSF, un financement ambitieux, notamment de la part des bailleurs internationaux, s’impose au plus vite pour enrayer l’épidémie de VHI dans le pays.

« Selon l’ONUSIDA, près de 13 000 personnes sont décédées en 2018 des suites du VHI SIDA en RDC, explique Pascaline Rahier. « Beaucoup de ces décès sont en réalité évitable, mais cela nécessite que l’ensemble de la cascade de soin et de la prévention bénéficie d’un appui financier bien supérieur afin de couvrir les besoins existants. Dans trop d’endroit, nos équipes constatent des difficultés d’accès au dépistage, des ruptures en ARV ou l’absence de suivi psychologique des patients, pourtant cruciale pour assurer une bonne adhérence au traitement. »

Alors que les financements internationaux destinés à lutter contre le VIH dans le monde ont régressé en 2018, MSF appelle donc les donateurs et notamment ceux alimentant l’enveloppe du Fonds Mondial cette semaine à faire preuve d’ambition dans leurs engagements financiers.

« Entre autres par manque de ressources, les autorités sanitaires congolaises peinent déjà à financier le système de santé national. Dans ce contexte, bien que cela ait du sens que la RDC participe au financement en matière de VIH, il serait illusoire de penser que le pays puisse assumer à court terme une part plus importante des efforts à mener. Les donateurs doivent prendre cela en considération et continuer, de façon plus ambitieuse encore, à soutenir les centaines de milliers de patients qui en ont besoin, y compris ceux en stade avancé de la maladie. En RDC   comme partout ailleurs, on ne peut accepter qu’à peine six patients sur dix aient accès à un traitement. »   



Société

Autres actualités

Même en plein confinement et tout en respectant les gestes barrières, les députés nationaux de la commission Environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable sont toujours

Le ministre national de l’Environnement et Développement durable a effectué samedi 23 mai courant, une descente d’inspection improvisée de trois ports situés au long du fleuve Congo au niveau

Le 23 mai de chaque année, le monde célèbre la journée internationale pour l’élimination de la fistule obstétricale. En 2020, Cette année, la commémoration tombe dans un contexte mondial d

A la date du 16 mai 2020, le Congo pourrait enclencher le processus de son déconfinement. Pour qu'il en soit ainsi, le pays devrait disposer d'une stratégie non seulement sur le dépistage de masse,

Le 27 avril d’une certaine année naissait une étoile, un Monsieur que Dieu a appelé à des grandes responsabilités en République démocratique du Congo.

L'avenue Kimwenza, est une route principale qui part de l'avenue Victoire à Kikwit, dans la commune de Kalamu. Mais cette artère se trouve dans un état très délabré dans sa partie comprise entre

La fête de la saint Valentin est célébrée le 14 février de chaque année à travers le monde, même si son origine reste au centre d'un grand débat et incertaine. Cette fête dite des amoureux n

Le 14 février de chaque année, l'humanité célèbre la journée internationale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales. Instituée par l'association américaine " congénital heart info

L'Organisation mondiale de la santé, l'OMS, déclare que la maladie à virus Ebola à Beni, à l'Est de la République démocratique du Congo, constitue toujours une urgence sanitaire mondiale.

Alors que le nombre de décès de la pire épidémie de rougeole au monde sévissant en République Démocratique du Congo (RDC) dépasse le seuil de 6000, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a

La mort, toujours elle, vient arracher une fois de plus à notre affection le confrère Laurent Lukengu, correspondant du Journal L’Avenir à Tshikapa.

Sur les 29 zones de santé reparties dans les trois provinces touchées par l’épidémie de la maladie à virus Ebola, 24 n’ont plus déclaré la présence du virus Ebola depuis plus de 21 jours,

Pour résoudre la problématique des constructions anarchiques en Rdc, qui sont à la base des inondations constatées çà et là et de l’éboulement des terrains, Pius Muabilu Mbayu Mukala, minist

Situé sur le croisement des avenues huilerie et colonel ebeya, appartenant à Érick Ngwasuma, ce temple de divertissement à Kinshasa vient d'être consumé par un feu d'origine inconnue jusque-l

Depuis le début de la saison de pluie dans la ville de Kinshasa, dans la partie Est, particulièrement dans la commune de Kimbanseke et N’Djili des routes sont des états impraticable avancée. La

La première soirée de gala de bienfaisance, vendredi 1er novembre courant à Kinshasa par COSEL/RDC, a porté sur l’appel des fonds. La finalité était de soutenir la réhabilitation du pavill

En vue de palier aux différents problèmes que connaissent ces derniers temps les conducteurs des mototaxis dans la ville province de Kinshasa, le directoire national de l’Absl Grand Kasaï Fondat

Depuis plus de cinq ans Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo connait un nouveau moyen de transport en commun. Il s’agit de taxi motos communément appelé « Wewa » qui si

Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo compte près de 350 mille conducteurs professionnels de moto, selon l’Hôtel de ville. Ils sont dans le transport public à travers tou

Le ministère des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat a procédé ce mercredi 30 octobre 2019 à Kinshasa au lancement officiel des activités de l’Autorité de Régulation

Le Secrétaire général de l'Enseignement primaire, secondaire et technique, Jean-Marie Mangobe en mission á Mbandaka, a sensibilisé les promoteurs des écoles privées sur la gratuité. Les partic

Dans le cadre de la journée des Nations-Unies célébrée jeudi 24 octobre 2019, plusieurs activités dont les conférences dans différentes universités ; des descentes sur terrain pour sensibilis

La journée mondiale de lutte contre la poliomyélite a été aussi célébrée ce 24 Octobre en Rdc.objectif, mobiliser et impliquer les communautés et les decideur à s'engager pour mettre fin à l

La Communauté Africaine célèbre, le 21 octobre de chaque année, la Journée africaine des Droits de l’Homme, réunie en sa 5éme Session Ordinaire à Benghazi (Libye) du 3 au 14 avril 1989 la C

Le marché central de Kinshasa vit une nouvelle ère, celle où la question de la salubrité quotidienne figure désormais dans l’ordre des priorités. Il nous revient que cette dynamique est insuf

Dans la ville-province de Kinshasa, des maraichers et la population dans l’ensemble appellent provincial de l’agriculture, pêche et élevage Kanza-ne-Kongo à s’impliquer dans la création d’

Après ces deux dernières pluies qui se sont abattues sur Kinshasa, des dégâts enregistrés sont énormes. Il est à observer que des demi-parcelles de Kinshasa, vendues sans respect des normes en

Alors que s’ouvre cette semaine à Lyon en France la conférence des donateurs du Fonds Mondial contre le VIH SIDA, la tuberculose et la malaria, destinée à mobiliser les financements pour lutter

Dans le cadre de la journée internationale de contraception, il est à remarquer des filles dans la ville de Kinshasa arrêtent avec l’école avant l’année terminale. Suite à une grossesse impr

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) suit de près la situation sanitaire en Tanzanie et cherche à obtenir de plus amples informations sur des signalements non officiels de cas de maladie fé

En marge de l’introduction au mois d’octobre prochain du 2ème vaccin, d’Ad26-ZEBOV GP contre la maladie à virus Ebola dans l’Est de la RDC, il s’est ouvert une formation des formateurs d

Dans une communication, le ministre des Transports et Voies de Communication, Didier Mazenga Mukanzu constate que depuis un certain temps, l’on assiste à la recrudescence des accidents et incidents

En séjour en Afrique depuis la semaine dernière, précisément en RDC, au Rwanda et en Ouganda, le secrétaire à la santé et aux affaires sociales des Etats-Unis, M. Alex Azar a tenu une confére

Sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, Chef de l’Etat, le Ministère de la Santé, en collaboration avec ses partenaires

Le ministre d’Etat, ministre de la Justice et Garde de Sceaux, Maitre Alexis Thambwe Mwamba a déclaré il y a peu, parlant notamment de la vague d’évasions de prisons, que la situation était so

« Les agriculteurs familiaux ont besoin de politiques publiques et de cadres juridiques appropriés qui leur permettront de s'adapter et de prospérer dans un environnement en constante évolution et

Les résultats des Examens d’Etat (Exétat), édition 2018-2019 pour la ville province de Kinshasa ont été publiés le mardi 16 juillet 2019. Les épreuves écrites des examens d’Etat 2018-2019

En RDC, et particulièrement dans la ville province de Kinshasa, des enfants de 10 ans révolus n’ont plus de temps des vacances. Durant les deux petits mois de repos que leur confère le calendrie

C'est un secteur de développement aux enjeux sous-estimés : la malnutrition infantile. En RDC, 42% des enfants souffrent d'un retard de croissance dû la plupart du temps à ce fléau et décèdent

Actualités Récentes

REPLAYS

Présentation de l'équipe

RTGA