loader

Invité de l’émission « Légendes urbaines » de RFI, Fally Ipupa : « le 28 février à Bercy, ça va chanter, ça va danser… »

Rédacteur en chef d’appels sur l’actualité à la Radio France Internationale (RFI), l’artiste musicien et chanteur congolais, Fally Ipupa a parlé de sa carrière, mais aussi de « Fally Ipupa Foundation ». Cinq grands moments de la carrière de Fally Ipupa commentés par lui-même, d’abord sa rencontre avec Koffi Olomidé, la sortie de son premier album solo « Droit chemin », la création de la Fally Ipupa Foundation, son album « Tokooos » et enfin son concert à l’ « Accorhotels Arena » en France.

L’homme qui parle de son talent de chanteur comme un « don de Dieu », affirme qu’il a plusieurs défis à relever en cette année 2020, et tout commence par son grand concert ce 28 février 2020 à « Accorhotels Arena », Bercy en France. D’abord, il relate son histoire d’artiste musicien complet.

« J’ai un don de Dieu, c’est dès le bas âge que j’ai embrassé le monde de la musique. J’étais d’abord danseur comme tout enfant de Bandal. A l’internat, mes parents ont eu peur que mon côté artistique prenne de l’avant sur mon cursus scolaire. Hélas, c’est à l’internat que j’ai appris à chanter. De retour à Kinshasa vers 1994-1995, j’ai commencé à jouer à la guitare, et je le fais bien jusqu’à ce jour. Je n’ai pas appris ça, et c’est venu de manière innée… La guitare m’a beaucoup appris et m’aidé à écrire mes chansons et à faire des mélos », déclare-t-il.

Quant à ce que représente la spiritualité dans sa vie, « Dicap la Merveille » révèle qu’il croit en Dieu, bien qu’il y ait aussi un attachement à sa tradition et à la musique de son village.

« Je suis issu d’une famille chrétienne, ma mère fut chantre à l’église, ma sœur également. Mon père lui, écoutait beaucoup la musique de son village (folklorique). C’est ce qui fait que j’ai aussi une forte influence de la musique folklorique de chez moi, les « anamongo ». Moi je suis un cocktail de musiques. On a beaucoup été influencé par la musique américaine à l’époque, la rumba, et puis la musique folklorique, suis un mélange de tout », ajoute Fally Ipupa.

Face à Juliette de Rfi, la légende de la rumba congolaise, qui est maintenant une star mondiale, d’abord du continent africain, de l’Europe puis des Etats Unis d’Amérique, se veut un artiste sans frontières.

Il est frais et humble, « El mara » encourage les jeunes artistes à faire mieux, mais aussi et surtout, à aimer la musique.

« Je dis toujours aux jeunes de ne rien lâcher, et surtout d’aimer la musique », dit-il, avant de parler de son pays, si pas continent de rêve.

« Le pays des rêves, j’aimerais plutôt le continent de l’Asie (Japon, Chine), mais avec des vrais contrats », renchérit l’ancien sociétaire de Quartier Latin de Koffi Olomide.

Pour sa prochaine production à Bercy, à Accorhotels Arena, Fally Ipupa affirme : « qu’après plusieurs années sans concerts en France, ceci est un défi. On le prépare sérieusement, j’aimerais bien faire plaisir aux gens qui m’ont manqué durant toutes ces années. Ça sera l’un des meilleurs concerts de l’année 2020. Beaucoup de surprises, ça va être « tokoos », le 28 février, ça va danser, ça va chanter, ça va chanter ».

Il a préféré la musique au football, voilà pourquoi il se dit heureux d’être musicien : « je suis meilleur artiste que footballeur. Suis très très bon en football, mais je préfère être chanteur pendant autant d’années. Il n’y aura pas un coach qui va me demander d’arrêter de chanter. La musique l’a emporté sur le football ».

Le secret de sa spectaculaire dans de la hanche, Fally Ipupa qui répond à une question du monde de l’équipe de France de football, Blaise Matuidi, martèle : « je d’abord africain, ensuite congolais, et je viens de Bandal, une commune de la ville de Kinshasa à musique où tout le monde chante et danse. C’est naturel, mais il faut retenir aussi que du côté de mon ethnie, on danse avec la hanche, et moi je l’ai perfectionné ».

Parlant de sa « Fally Ipupa Foundation », l’homme de « Nana Ketchop » compatit avec la population de l’Est de la République Démocratique du Congo, son pays. A cet effet, il rend hommage au Prix Nobel Denis Mukwege.

« A l’Est de mon pays, il se passe des choses très déplorables, notamment les violences faites à la Femme, il y a des groupes armés qui utilisent les viols comme arme de guerre, et moi, en tant qu’artiste musicien, mais aussi en tant qu’humain et congolais, quand j’ai eu l’occasion de faire un concert à Goma, j’ai posé des questions sur ce qui manquait à l’hôpital général de référence de Goma pour aider la population massacrée. Ainsi, ils ont parlé du manque d’ambulances médicalisées, et j’ai eu cette idée d’en offrir une à Goma. J’ai encouragé le prix Nobel de la Paix Denis Mukwege pour ce qu’il fait, il prend beaucoup de risques et il a besoin du soutien de tout le monde. J’étais obligé de me déplacer lorsqu’il a pris son Prix Nobel », affirme « El phenomeno ».

Pour clore ce chapitre, il lance un appel aux femmes victimes de viol : « je pense qu’aujourd’hui, il n’y a que Dieu qui peut  faire oublier tous ces souvenirs, mais elles ont aussi la chance d’avoir le Docteur Denis Mukwege. C’est une bonne chose quand tout le monde se réveille et commence à dénoncer ces choses ».

Pour ce qui est de sa lutte contre les faux médicaments, Fally Ipupa a reçu les félicitations et encouragements de Claude Chirac, fille de l’ancien président français Jacques Chirac, pour son combat quant à ce. « Tokoss » !



Culture

Autres actualités

L’artiste-musicien FàbregasMbuyulu Bella dit le métis-noir se prévale aujourd'hui sous l'identité de "papa solution" ne désarmé point. Toujours en forme, le guide éclairé de l'orchestre Vill

Jared Kalenga, Christian ViangaetChadrack Matumona, sont des génies de la peinture.Par leur art, ils ont sensibilisé contre lacovid19, tout en soutenant l’intelligence et la science locale pour le

Suite aux taux concurrentiel et à la fluctuation du taux de la Banque centrale du Congo, des observateurs économiques appellent à des mesures strictes pour éviter l’hémorragie sur le quotidien

Le groupe Contremaitre du chanteur Ibrahim Mpiana se porte comme un charme en cette période où la pandémie de la Covid19 est en train de sévir. Travailleur assidu, le patron de Contremaître, le

Tout au début de cette année, l'orchestre Wenge-Tonya-Tonya, sous la conduite de son leader charismatique Adolp-Dominguez Tata-Mobitch devrait effectuer un déplacement pour un concert de clôture d

Outre la pandémie de Covid19, l'année 2020 restera à jamais gravée dans les annales de la culture africaine comme un boulevard de malheurs qui aura remporté dans l'au-delà de nombreuses sommité

Comme annoncé après notre réunion de la semaine dernière, nous nous sommes retrouvés une fois de plus dimanche 3 mai en milieu d'après-midi à la résidence de Jules Masua pour visionner puis su

L'artiste comédien, Fiston Mafinga Saï Saï, a lancé une campagne de sensibilisation sur le respect des mesures édictées par les autorités sanitaires, en vue de se prévenir contre la pandémie

Cela fait exactement un an, qu'il a plu au Seigneur de rappeler à lui, le grand artiste musicien Simaro Lutumba Ndomanueno. Cette icône de la rumba congolaise est décédée le 30 mars 2019 à Paris

Le monde musical et africain est en deuil. L'artiste musicien camerounais MANOU DIBANGO n'est plus depuis ce mardi 24 mars 2020. Décédé à l'âge de 86 ans dans la nuit du lundi à mardi, à Pari

Le comité national de la rumba de la République démocratique du Congo (RDC) et le comité scientifique du Congo- Brazzaville ont rencontré en début du week-end dernier à Brazzaville, le Minist

Structuration Dans sa couverture bleu et jaune, l’ouvrage « Douane moderne, champ de transversalité des savoirs » se structure autour de sept chapitres. Le premier, consacré aux considération

L'artiste musicien Jossart Nyoka Longo ne doute pas un seul instant de la magnanimité dont fait preuve le Chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à l'égard de ses compatriotes. Le mercr

Les chrétiens catholiques universels à travers le monde sont appelés à la conversion pendant ce temps de carême, avant la fête de la Pâques.

Cela ferait exactement plus d'un mois que le corps du grand artiste sculpteur, auteur du “Batteur de tam-tam“ de la FIKIN, André Lufwa Mawidi, traîne encore à la morgue. D'après plusieurs sour

Une délégation des professionnels des médias composée des Chroniqueurs de la ville de Kinshasa a été reçue le mercredi dernier par le Vice - Gouverneur de la ville de Kinshasa dans son cabinet

L'auteur de la chanson "l'amour est une personne" est empoisonné. C'est ce que vient de révéler sa soeur biologique, en la personne de Lucie Bakenda, au cours d'une émission diffusée sur la chaî

Suite aux nombreux problèmes de positionnement qui les hantent et devant lesquels ils n'arrivent pas à trouver solution, les artistes-comédiens ont sollicité et obtenu une audience auprès de la p

L’artiste Daddy Dikambala n’est plus. Il a quitté la terre des hommes depuis mardi de la semaine en cours, à 21 heures. La mort est survenue à la Clinique Ngaliema de Kinshasa, ampute son grou

Rédacteur en chef d’appels sur l’actualité à la Radio France Internationale (RFI), l’artiste musicien et chanteur congolais, Fally Ipupa a parlé de sa carrière, mais aussi de « Fally Ipupa

La ville de Goma, dans le Nord-Kivu, accueille du vendredi 14 au dimanche 16 février 2020 la 7ième édition du Festival Amani. Ce festival se déroulera au collège Mwanga.

Invitée spéciale de la Radio France Internationale ce mardi 11 février 2020, la grande stars de la rumba congolaise Fally Ipupa s'est dit contre l'enrôlement des enfants dans les différents group

C'est ce samedi 8 février que le chantre et pasteur Moise Mbiye vient de devoiler les couleurs de son nouvel album à travers le titre "OLANDI NGA TI AWA".

Le grand baobab de la sculpture est tombé en Rdc. Il s'agit du très célèbre Sculpteur André Lufwa Mawidi. Il est mort ce lundi 13 janvier à Kinshasa de suite d'une maladie. De son vivant, André

L’artiste chrétien Moïse Mbiye a été devant la presse congolaise à Béatrice Hôtel. En présence de Casa Allegria qui se définie, à en croire Joël Lamika, comme une structure des production

Qui aurait cru qu'avec le succès qu'elle avait récolté dans la musique populaire, la chanteuse N'Jibu Marie José dit MJ-30 pouvait revenir à son ancien amour: la chanson chrétienne? Et pourtant

La chanteuse congolaise Mbilia Bel, de son vrai nom Marie Claire Mboyo Moseka vient de démentir sur sa mort attestée dans les réseaux sociaux. Depuis l'étranger où elle est en tournée, l'artis

Du 1er novembre au 07 décembre, malafi ‘arts et ses partenaires, relancent la vie de Kinshasa et du reste de l’Afrique avec le festival international des sonorités de Kinshasa, dans sa 2ème éd

La soirée de remise du Trophée Pool Malebo Music Awards, « POMAMA », s’est déroulée avec succès, le vendredi 1er novembre 2019, en la salle Virunga, de l’Hôtel Memling de la ville de Kins

Peu avant sa mort, le poète Lutumba Simaro, poussé par une vision de haute portée, loin de vouloir remettre le bâton de commandement de son orchestre "Bana-Ok" à quelqu'un proche du concept Bana

Après la sortie de la chanson " Nzoto mabele" en septembre 2019, l'artiste-musicien Dina-Star-Sjango, en collaboration avec le manager Jimmy Mukelenge s'activent présentement à la réalisation, ce

C'est depuis 2017 que l'artiste congolais est sacré par Afrimma meilleur artiste masculin d'Afrique centrale.

La socoda et la famille des artistes musiciens et, des membres de la belle époque viennent de perdre un grand nom de l’art rumba, en la personne d’Armando Mwango Fwa-di maya, alias Brazzos. Mort

Pour cette première édition projetée pendant la période des fêtes de fin d’année soit du 21 au 22 décembre 2019, la musique Rap, le RnB, l’Afro et le Reggae vont cogiter aux cotés de la Da

Initié par Kin Art studio, la Biennale contemporaine Young Congo se tiendra à Kinshasa du 20 octobre au 21 novembre, conjointement à l’espace Texaf Bilembo à Kintambo, Académie de beaux-arts, I

Suite à ses propos diffusés dimanche dernier dans l'émission Sektion Music de Naty Lokole, l'homme de l'album treizième apôtre s'est vu convoqué mercredi 25 septembre tôt le matin au parquet pr

La Directrice du centre « Les Ateliers Sahm », la Congolaise Bil Kouelang, artiste plasticienne, metteure en scène a primé une vingtaine de lauréats de la 8e édition de rencontre internationale

Réagissant suite aux sanctions infligées à ses chansons, l'artiste musicien Koffi Olomide fustige le système de travail de la commission de censure et implore sa dissolution auprès du chef de l'

Recevant la délégation de « OSISA », conduite par son Directeur pays M. Nick Elebe ma Elebe, ce jeudi 19 septembre 2019 en son cabinet de travail, Me Irène Esambo, ministre Déléguée aux Affair

La Commissaire générale de la Culture et Arts de la ville de Kinshasa, Yvette Tabu a échangé avec le nouveau ministre de la Culture et Arts, Jean-Marie Lukundji sur plusieurs sujets de l’heure.

La chanson Punition contenue dans l'album " Contrôle " continue à faire des émules. Ce qui laisse croire aux mélomanes et différents amateurs de la musique de Le Merveil que, parmi tous les titr

Selon l’article 23 de la Constitution de la RDC, vu le décret n°003 du 21 février 1996, portant création de CNCCS, spécialement en son article 2 et 5, vu l’arrêté d’organisation judiciair

Lancement ce jeudi 12 septembre de la 4ieme édition de la grande rentrée littéraire 2019-2020 par la commissaire générale

Déclaration faite vendredi 6 septembre, lors de son passage à l'émission CATALOGUE+ de Nana Boduga sur kin24Tv.

« Comment lutter contre le chômage et la délinquance juvénile par la voie de la culture ?. Est-ce un des facteurs clés sur lequel devrait s'appuyer le quinquennat du chef de l'État en RDC ?»

Actualités Récentes

REPLAYS

Présentation de l'équipe

RTGA